Contenu

Progression de la chalarose du frêne deux nouveaux départements touchés en 2019

La chalarose du frêne, Hymenoscyphus pseudoalbidus, apparue dans le nord est de France il y a 10 ans, a rapidement envahi la moitié du territoire avec une progression d’environ 70 km par an. Cette progression est actuellement ralentie au sud pour deux raisons : la densité plus faible de frênes dans le paysage et les températures estivales élevées qui limitent la progression de la maladie de la feuille au rameau.
Apparue dans la région de Veynes (05) en 2015, elle a été trouvée en 2016 en Lozère et dans les Alpes de Haute Provence. Cette année, elle continue sa progression dans le Lot et l’Aveyron portant à 5 le nombre de départements atteints dans le pôle sud est.
Les derniers modèles de l’INRA, confirment ce ralentissement au sud du Massif Central, mais ils pointent aussi le risque qui pèse sur les frênaies des Pyrénées.
Pour les paysages du Massif Central, notamment les haies de frênes, la maladie ne devrait pas avoir de conséquence très forte du fait de l’ensoleillement estival. Par ailleurs, ces frênes sont sensibles aux canicules et sécheresses qui provoquent des mortalités de branches bien plus importantes que celles liées à la chalarose.


Pour plus de renseignement :
- la carte à jour de la progression de la chalarose du frêne
- la fiche ephytia sur ce pathogène