Contenu

Comité Régional d’Alimentation (CRALIM) 2019

Le Comité Régional d’Alimentation de la région Provence-alpes-Côte d’Azur 2019 s’est tenu le vendredi 4 octobre 2019 matin à la Préfecture de Marseille et a réuni les acteurs régionaux de l’alimentation.

95 personnes étaient au rendez-vous (liste).
C’est le premier CRALIM suite à la promulgation de la loi EGALIM et au décret de loi qui en fixe les modalités et les membres.

Le sujet traité lors de ce CRALIM s’est concentré sur les obligations fixées à la restauration collective par la loi EGALIM en terme d’approvisionnements durables. (présentation)
Ordre du jour : ici

Sous la présidence de Monsieur Philippe Schonemann, Secrétaire général aux affaires régionales adjoint, représentant Monsieur le Préfet Dartout, et en présence de Madame Bénédicte Martin, Conseillère régionale, Présidente de la commission "Agriculture, viticulture, ruralité et forêt", de Monsieur André Bernard, Président de la Chambre régionale de l’agriculture et de Monsieur Patrice de Laurens, DRAAF, Monsieur François Gerster a présenté le rapport effectué par le CGAAER (Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux), chargé d’une mission par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Le rapport traite des impacts budgétaires induits par les objectifs de la loi EGALIM en termes d’intégration de produits durables dans les approvisionnements de la restauration collective.
Pour mémoire : Article 24 de la loi EGALIM : Au plus tard le 1er janvier 2022, les repas doivent comprendre une part au moins égale, en valeur, à 50 % de produits durables, dont 20 % de produits issus de l’agriculture biologique.
Les acteurs ont pu questionner, réagir, échanger sur cette thématique.

Une présentation de l’organisation de la communauté de travail régionale a suivi.
Puis, les présentations et les débats ont porté sur 2 questions :
Comment permettre à la restauration collective régionale d’atteindre les objectifs d’approvisionnement d’ici 2022 ? Et comment en faire une opportunité pour l’agriculture régionale ?

Plusieurs sujets ont été présentés et débattus :
- La mobilisation des collectivités avec l’émergence des projets alimentaires territoriaux,
- La disponibilité en produits durables et régionaux, suivi d’un témoignage d’Agribio 04 et Pain et Partage (exemple de filière agricole qui se construit à partir du besoin exprimé par la restauration collective),
- L’accompagnement des acheteurs,
- Le suivi des approvisionnements.

En conclusion, il a été rappelé la transversalité du sujet de l’alimentation dans les politiques publiques et l’intérêt du travail collectif et collaboratif pour relever ces défis.

Le Compte-rendu est ici.