Contenu

Conjoncture par produit

Les faits marquants
(mise à jour au 1er août 2018)


En juillet, le marché des pêches et nectarines est toujours très favorable : la demande est dynamique et une sous-offre à l’échelle européenne maintient des cours exceptionnellement élevés. Le commerce est moins porteur pour les abricots, dont les cours, bien que dans la normale, ne compensent pas les tonnages réduits.
Le contexte est plus difficile pour le melon dont les cours franchissent le seuil de crise conjoncturelle le 20 juillet. Comme l’an passé, les différentes régions arrivent en effet en production en même temps et saturent le marché. Cette année cependant, les températures caniculaires qui enflamment la consommation de fruits et légumes fin juillet, permettent de réduire les stocks accumulés, et d’éviter une crise profonde. Mais les très fortes températures bloquent aussi le grossissement des fruits et des baisses de calibre sont attendues.
Enfin, juillet marque le début de la campagne de poire Guyot dans la région, tandis que celle de pomme se prépare.

Accéder à partir du 20 du mois à la version imprimable

Fleurs
Fleurs_35x35 {PNG}
1er février 2018 : Des apports très abondants
 
Truffe

2018, la production la plus basse depuis 20 ans dans le Sud-Est
 
Grandes cultures

Moisson 2017 rendement moyen, en moyenne haute côté qualité
 
Lait

au 1er août 2018
 
Plantes à parfum

Bilan de campagne 2017
 
Viticulture

Commentaires sur la récolte 2018
 
Prairies

Pousse cumulée en juin 2018
 
Import - Export

au 1er août 2018