Contenu

Conjoncture par produit

Les faits marquants
(mise à jour au 1er septembre 2019)

En août, la commercialisation de la pomme débute avec retard, à l’image de l’ensemble des vergers dont le développement végétatif a été bloqué par les températures caniculaires. Les ventes de pommes sont timides, comme celles des raisins de table qui ne s’activent que fin août avec la mise en avant du Muscat.

Après un démarrage lent également, les ventes de poire Guyot s’accélèrent enfin en août, permettant des cours satisfaisants.

Les ventes d’abricots et de melons se poursuivent dans une ambiance commerciale calme, sans engouement. A l’inverse du marché de la tomate très volatile, sur lequel le manque d’offre soutient des cours globalement élevés, ponctuellement marqués de plusieurs épisodes d’envolée des prix. Les cours des pêches et nectarines demeurent quant à eux élevés jusqu’à la mi-août. La consommation décline ensuite logiquement comme chaque année, mais les tonnages récoltés sont encore abondants et les cours se réajustent à la baisse.

Accéder à partir du 20 du mois à la version imprimable

Fleurs
Fleurs_35x35 {PNG}
Des apports très abondants
(Maj au 1er février 2018)
 
Truffe

Fin de campagne
(Maj au 1er avril 2019)
 
Grandes cultures

Un rendement en blé dur historiquement bas
(Maj au 1er septembre 2018)
 
Lait

au 1er septembre 2019
 
Plantes à parfum

Bilan de campagne 2018
(Maj au 1er décembre 2018)
 
Viticulture

Stress hydrique et retard végétatif
(Maj au 1er septembre 2019)
 
Prairies

Les conditions météorologiques réduisent les rendements
(Maj au 25 juillet 2019)]
 
Import - Export

au 1er juillet 2019