Contenu

Conjoncture par produit

Les faits marquants
(mise à jour au 1er juin 2019)

En mai, sur les marchés, la tomate subit une longue crise conjoncturelle. La crise frappe très vite toutes les régions, y compris le Sud-Est, et affecte même les variétés anciennes dont les cours chutent aux niveaux les plus bas jamais constatés sur cette gamme.

La demande de fraise est également peu pressante, et induit neuf jours de crise conjoncturelle.

Les aléas climatiques perturbent la production de cerise, décalent le calendrier et affectent les rendements, mais réduisent aussi les vols de drosophila suzukii. Les ventes sont fluides et les cours soutenus par les volumes limités.

La fraîcheur des températures ralentit aussi le grossissement des pêches et abricots et réduit l’avance de développement végétatif observée jusqu’alors. Leurs récoltes demeurent néanmoins prometteuses compte-tenu des belles charges observées.

Accéder à partir du 20 du mois à la version imprimable

Fleurs
Fleurs_35x35 {PNG}
Des apports très abondants
(Maj au 1er février 2018)
 
Truffe

Fin de campagne
(Maj au 1er avril 2019)
 
Grandes cultures

Un rendement en blé dur historiquement bas
(Maj au 1er septembre 2018)
 
Lait

au 1er juin 2019
 
Plantes à parfum

Bilan de campagne 2018
(Maj au 1er décembre 2018)
 
Viticulture

Bilan de campagne 2018
(Maj au 1er avril 2019)
 
Prairies

Une campagne abondante, mais de qualité décevante
(Maj au 1er décembre 2018)]
 
Import - Export

au 1er juin 2019