Contenu

Conjoncture par produit

Les faits marquants
(mise à jour au 1er juin 2017)
En mai, la campagne en fraise touche à sa fin. Au long du mois, le commerce se dynamise notamment en fraise Gariguette, recherchée des opérateurs.
L’offre de tomates s’accroît fortement avec la montée en puissance de l’ensemble des régions des production et les cours chutent. Les tomates du Sud-Est résistent cependant mieux grâce à la demande locale et l’orientation sur des variétés à « goût » (allongées-cœurs ou côtelées).
En seconde partie du mois de mai, un temps plus clément et des températures en hausse permettent une amélioration des ventes de cerises. L’arrivée des variétés à chair ferme (Folfer, Summit, Garnet, Brooks) réactive la demande, après un début de saison difficile en Burlat.
La campagne de commercialisation de l’abricot démarre quant à elle mi-mai avec une quinzaine de jours d’avance, dans un contexte de marché défavorable, concurrencé par l’abricot espagnol.
Début juin, la production de pêches-nectarines débute, en avance d’une dizaine de jours par rapport à l’an passé.