Contenu

La Charte nationale de coopération pour le soutien et l’accompagnement des entreprises de la filière alimentaire et de leurs salariés

L’adoption par la filière alimentaire de la Charte nationale de coopération pour le soutien et l’accompagnement des entreprises de la filière alimentaire et de leurs salariés (« Charte emploi ») vise à favoriser le développement de l’emploi et des compétences des salariés de la filière alimentaire. Cette charte permet de contribuer à l’anticipation et à l’accompagnement des mutations économiques et au renforcement de l’attractivité de la filière.

Elle s’articule autour de 3 axes prioritaires :

  • la sécurisation des parcours professionnels et le renforcement des compétences des salariés,
  • l’amélioration des conditions de travail à travers notamment l’amélioration de la qualité de vie au travail,
  • le développement de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences au niveau territorial.

Ses signataires sont l’État (Ministère en charge de l’Agriculture et Ministère en charge de l’Emploi), des fédérations professionnelles (ANIA, Coop de France, CGAD, FNICGV, SNIV, FIA et CNADEV) et des organisations syndicales de salariés de la filière (CFDT, CFTC, CFE-CGC et FO). Une pré-sélection d’actions au bénéfice des entreprises est réalisée au niveau régional, donnant lieu à un plan d’action régional ensuite soumis au comité de pilotage national de la Charte.

Pour en savoir plus sur la charte : http://www.opcalim.org/misc/Partena...

La mise en œuvre de la charte est assurée par OPCALIM, organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) pour recevoir les contributions des entreprises au titre de la formation professionnelle. OPCALIM rassemble les organisations professionnelles des Industries alimentaires, de la Coopération agricole et de l’Alimentation en détail relevant de 29 conventions collectives. Il propose plusieurs services allant du diagnostic ressources humaines pour faciliter les projets de recrutement jusqu’à la formation des salariés pour acquérir les savoirs de base ou développer de nouvelles compétences.

Les entreprises voulant améliorer le recrutement ou bien la formation de leurs salariés peuvent pour cela être appuyées par leur OPCA ou bien réaliser des versements volontaires supplémentaires auprès d’un OPCA de leur choix.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site d’OPCALIM ou vous rapprocher de votre interlocuteur régional.