Contenu

La filière viticole

La production viticole régionale , de l’ordre de 4 millions d’hectolitres ces dernières années, représente 26% de la valeur de la production finale de l’agriculture régionale. Elle se classe au troisième rang dans l’importance des spéculations régionales.

Estimée à 678 millions d’euro en 2007, c’est essentiellement une production de vins d’appellation AOP , les vins de tables et de pays - IGP- ne comptant que pour 15% seulement dans cette valeur. Néanmoins , la majeure partie des exploitations viticoles sont des exploitations mixtes comprenant une part de chacune de ces 2 catégories.

Le vignoble régional , vignes de cuve - hors raisin de table (qui fait partie des productions fruitières) occupe 89 500 ha , soit 11% des superficies viticoles nationales. Il est très inégalement réparti dans la région et concentré dans 3 département , le Vaucluse représentant plus de 56% des surfaces , le Var 31% , les Bouches du Rhône 11%.

La région compte 5 284 exploitations professionnelles dont la répartition géographique est globalement équivalente à la répartition des surfaces en vigne .
Pour être exhaustif , à ces viticulteurs professionnels, se rajoutent 2 800 propriétaires de vignes qui ne sont pas des agriculteurs proprement dit et qui détiennent globalement moins de 5 000 ha de vigne , soit en moyenne moins de 1,7 ha chacun. A ce titre , dans les départements viticoles qui sont aussi des départements fortement urbanisés, le problème de la concurrence en matière de gestion des espaces viticoles se pose avec acuité.

La taille des exploitations professionnelles se répartit de la façon suivante :

  •  un quart ont plus de 20 ha de vigne et détiennent 60% du vignoble
  •  un tiers ont entre 10 et 20 ha de vignes et gèrent un quart du vignoble.
  •  les exploitations de 5 à 10 ha de vignes représentent 20% des exploitations pour 10% seulement du vignoble.

La viticulture représente le premier secteur d’emploi agricole régional , soit plus du tiers des unités de travail annuel des exploitations agricoles.

La vendange mécanique est effectuée sur 56% du vignoble contre 69% de moyenne nationale ; les rendements régionaux sont faibles : les vins de pays - IGP- sont en moyenne à 58 Hl/ha contre 69 en moyenne nationale ; ceux des vins d’appellation – AOP- de 42 Hl/ha contre 51 en moyenne nationale.

Les coopératives viticoles , au nombre de 113 , vinifient 69% du vignoble , les vignerons indépendants - caves particulières - au nombre de 1013 représentant 31% du vignoble ,et 26% du volume des vins.

L’activité est essentiellement tournée vers les vins rouges et rosés. Lors de la première mise en marché seul le tiers des vins est vendu au négoce. La commercialisation de vins en bouteilles est estimée à 57%.

Le débouché exportation représente 24% de la commercialisation des vins de la Vallée du Rhône en 2006 et 11% pour les vins de Provence.
Sur l’ensemble du marché français la grande distribution commercialise 70% des vins de la Vallée du Rhône 44% de ceux de Provence.

La commercialisation directe et locale , notamment sur la zone littorale , est notable : vente directe , magasins traditionnels, restauration etc….