Contenu

Melon - année 2018

Bilan : Une campagne melon qui subit les aléas climatiques et une vive concurrence

(mise à jour au 1er décembre 2018)

Malgré des conditions climatiques estivales favorables à la consommation, la campagne melon est très décevante. Les pluies de mai ont engendré des soucis de qualité et une mauvaise tenue gustative, qui perdurent une grande partie de la saison. De plus, la canicule estivale entraîne un télescopage de l’ensemble des bassins de production qui déstabilise le commerce. Le melon subit 11 jours de crise conjoncturelle à partir du 20 juillet.
Globalement, les cours moyens 2018 sont comparables à la moyenne quinquennale.

La campagne melon démarre fin mai dans un contexte difficile : les mauvaises conditions climatiques (pluies, grêle) sur la France, associées à la forte présence de melon espagnol, freinent les ventes. De plus, la mauvaise tenue gustative et les problèmes de qualité (mildiou, vitrescence) rendent les clients frileux. Seuls les melons de belle tenue tirent leur épingle du jeu mais sur des cours peu valorisés.
Début juillet, le marché du melon s’améliore enfin. Le beau temps installé sur la France permet à la consommation de s’enclencher. Mais, très vite la situation se dégrade du fait des nombreuses mises en avant engagées sur des prix bas et de l’arrivée des autres bassins de production (Sud-Ouest, Val-de-Loire).
A partir du 15 juillet, le marché du melon est quasiment à l’arrêt avec un écoulement insuffisant pour absorber le disponible. Tous les bassins de production sont présents. Les resserres s’amoncellent. Le melon est déclaré en crise conjoncturelle par FranceAgrimer le 20 juillet 2018. A partir du 23 juillet, les volumes disponibles sont excédentaires, avec une qualité qui se détériore fortement. Les melons sont alors jetés.
La canicule du début de mois d’août permet à la consommation de s’accélérer tandis que la production diminue dans toutes les régions. Le melon sort ainsi de crise conjoncturelle le 3 août, après 11 jours. La demande est alors bien présente et permet une bonne fluidité des ventes à destination des GMS jusqu’au 15 août.
La tendance s’inverse à nouveau mi août et se termine dans un contexte de concurrence entre bassins de production.

Melon jaune 2018




Voir les bilans agricoles annuels de la région PACA
Voir les études et bilans sur les légumes en région PACA
Voir le dernier bilan de campagne national sur le melon