Contenu

Pêche, Nectarine - année 2018

Bilan 2018 pêche-nectarine : La plus petite récolte depuis 5 ans, accompagnée de très hauts niveaux de prix

(mise à jour au 1er décembre 2018)

La campagne se caractérise par un démarrage tardif, une baisse de la production de 17 % pour PACA par rapport à 2017, et les cours les plus hauts depuis quinze ans, qui battent même des records historiques en août.
L’offre demeure insuffisante durant la majeure partie de la campagne et soutient des cours très élevés, de 20 à 30 % supérieurs à la moyenne quinquennale. Ainsi, le haut niveau de prix des transactions compenserait pour une grande partie des opérateurs la faiblesse des volumes.

Dans un contexte de petite récolte en France et dans toute l’Europe, la production du bassin Sud-Est de pêches-nectarines est estimée en baisse de 10 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années avec seulement 56 700 tonnes produites en PACA.
Après un mois de janvier exceptionnellement doux, février et mars subissent une succession de vagues de froid, de gelées et d’épisodes pluvieux qui réduisent les volumes et retardent les premières récoltes.
Le gel de fin février et la grêle affectent fortement les variétés à floraison précoce. En conséquence, les rendements sont faibles et la qualité des fruits s’en ressent avec quelques problèmes de tenue (noyaux fendus) qui induisent des écarts de tri, notamment en juillet.
Dès le début de campagne, l’offre peine à répondre à la demande et cette situation perdure jusqu’au 15 août. La faiblesse de la production, avec des opérateurs qui n’arrivent pas à honorer la totalité de leurs commandes, associée à cette demande bien présente, ont pour conséquence la formation de prix hauts. Les cours se maintiennent autour du niveau élevé de 2 € / kg sur le bassin Sud-Est à l’expédition, avec des maxima au-delà de 2,50 € /kg pour les pêches A.
Bien que les écarts de prix avec la production espagnole soient très élevés cette année, les grandes surfaces consacrent une place favorable aux productions françaises : elles sont en effet recherchées des consommateurs car répondent à des cahiers des charges de qualité gustative (maturité, taux de sucre). La production régionale ne rencontre donc pas de difficultés de vente en dépit des cours élevés.
Pour les exploitations du Sud-Est dont la perte de volume n’excède pas 30 % par rapport à 2017, cette campagne s’avère satisfaisante, les cours élevés venant compenser les pertes de production.

Peche Jaune 2018
Nectarine 2018




Voir les bilans agricoles annuels de la région PACA
Voir les études et bilans sur les fruits en région PACA
Voir le dernier bilan de campagne national sur la pêche et la nectarine