Contenu

Pêche, Nectarine - année 2019

Pêche-nectarine : Bilan de campagne 2019

(mise à jour au 1er décembre 2019)

Une campagne favorable, qui se dégrade cependant dans sa dernière partie

Malgré une augmentation globale par rapport à 2018, cette campagne reste la 2ème plus faible récolte en volume de ces cinq dernières années. La production et la consommation n’ont pas réussi à ajuster leur point d’équilibre, avec une grande partie de saison sous-approvisionnée à laquelle succède une offre devenant excédentaire après le 20 août. Reflet de cette conjoncture, les prix sont restés soutenus jusqu’au 20 août avant de chuter dans le dernier tiers de la campagne.
La campagne démarre dans le Sud-Est autour du 10-15 juin pour les variétés les plus précoces. Elle prend progressivement un retard de 10 jours au cours de l’été à cause des forts épisodes de chaleur et de sécheresse.

Un fort orage de grêle anéantit à la mi-juin 3 000 tonnes de pêches en région Auvergne Rhône-Alpes. Ainsi, malgré une floraison prometteuse, la production nationale est quand même inférieure de 6 % à la moyenne 2014-2018. La chaleur et la sécheresse ont également pour conséquence de favoriser une forte proportion de calibre B.

Il faut attendre la mi-juillet pour que ces petits calibres diminuent et que les gros calibres prennent le relais. Les cours sont fermes dès le démarrage et restent au-dessus de la moyenne quinquennale (2014-2018) de 6 à 8% jusqu’au 15 août. A partir de cette date, l’équilibre du marché s’inverse, alors que le pic de production vient juste d’être atteint. Le retard pris en début de campagne se cumule avec le démarrage des variétés tardives à haut rendement, dans un contexte de baisse progressive de la consommation propre à la fin du mois d’août. Des stocks se constituent alors pour atteindre des niveaux importants chez certains opérateurs.

Début septembre, les prix rejoignent le niveau de la moyenne quinquennale pour les calibres A. Les fruits de deuxième catégorie et une partie des petits calibres se trouvent écartés. Des opérations promotionnelles sont mises en place pour favoriser le déstockage, prolonger la saison en maintenant le produit en grande distribution et, ce faisant, ralentir la chute des cours en fin de saison. En toute fin de campagne, la météo favorable maintient un petit courant de demande permettant d’écouler les dernières productions. La campagne se termine autour du 20 septembre en PACA. Elle est marquée par un calendrier décalé et des aléas météorologiques qui n’impactent pas la bonne qualité organoleptique des fruits.

Peche-Jaune
Nectarine



Voir les bilans agricoles annuels de la région PACA
Voir les études et bilans sur les fruits en région PACA
Voir le dernier bilan de campagne national sur la pêche et la nectarine