Contenu

Poire - saison 2018-2019

Poire : Une campagne bien valorisée

(mise à jour au 1er octobre 2018)

En septembre, les volumes à la vente sont presque exclusivement constitués de poires de « frigo ». La baisse progressive de l’offre en Guyot favorise la mise en marché de la Williams.
La consommation est présente, particulièrement sur Guyot dont les prix affichent une bonne fermeté depuis le début de la campagne.
Peu à peu la campagne poire d’été Sud-Est s’efface au profit d’autres régions (Sud-Ouest, Val
de Loire) avec la mise en place de la poire d’automne/hiver (Conférence, Comice...).
La production régionale, toutes variétés confondues, est estimée en recul de 1 % par rapport à 2017. Le rendement moyen est stable par rapport à 2017 et inférieur de 2 % à la moyenne quinquennale. Les volumes à destination de l’industrie sont en augmentation.
La météo et l’état sanitaire sont en effet responsables de pertes de production, conséquences de nombreux cas de tavelure, feu bactérien, attaques de psylles et punaises.

En août, les nombreux épisodes pluvieux et la canicule pénalisent la production. Des problèmes de coulure sont observés, principalement en poires Guyot. Les différents aléas climatiques de cette année, favorisent aussi la pression de tavelure et punaises dans les vergers. La production régionale, toutes variétés confondues, est estimée en recul de 2 % par rapport à 2017.
Le début de mois est marqué par une activité calme sur le marché intérieur. A l’inverse, la demande à l’export, vers l’Europe du Nord principalement, est quant à elle satisfaisante et permet de vrais débouchés pour la poire Guyot. Les engagements de la grande distribution (promotions et mises en avant) ont, par ailleurs, un effet positif sur l’activité du marché avec un retour de la consommation après le 15 août. Les opérateurs sont globalement satisfaits de l’écoulement en cette période de congés, d’autant plus que les cours affichent une belle fermeté, voire une légère augmentation pour la Guyot, qui constitue la principale variété à cette période.
Les cours moyens sont supérieurs de près de 20 % à la moyenne quinquennale en poire Guyot.

Mi juillet, la campagne de poire d’été (Guyot) débute avec une dizaine de jours de retard par rapport à 2017, perturbée par les pluies abondantes du printemps. Les perspectives de récolte sont en léger retrait par rapport à la moyenne quinquennale. Le marché est dynamique et ne présente pas de difficulté particulière.

En juin, on observe un retard végétatif d’une dizaine de jours. La floraison est belle mais la pollinisation a été perturbée par les pluies abondantes sur la région. Cette météo engendre des chutes physiologiques, des coulures et des risques de tavelure importants.

Poire William 2018




Voir les bilans agricole annuels
Voir les études et bilans sur les fruits en région PACA