Contenu

Le volet agricole du Grand Plan d’Investissement présenté en préfecture PACA

S’inscrivant dans le cadre du Grand Plan d’Investissement (GPI) présenté par le Premier Ministre fin 2017, le volet agricole du GPI est doté de 5 milliards d’euros sur 5 ans (2018-2022). Il a vocation à être l’un des principaux instruments de la transformation des secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la forêt et du bois, de la pêche et de l’aquaculture en réponse aux enjeux et attentes exprimées lors des états généraux de l’alimentation.
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a confié une mission d’ambassadeur du GPI à Olivier ALLAIN, vice-président du Conseil régional de Bretagne et co-rapporteur des États généraux de l’alimentation, afin de permettre aux représentants des filières agricoles, agroalimentaires et forestières de mieux appréhender le contenu et les opportunités liées au volet agricole du GPI et de mobiliser les acteurs en région.
Olivier ALLAIN, accompagné de Loïc GOUELLO et Vincent STEINMETZ du Conseil Général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces Ruraux, a rencontré le 13 novembre 2018 une centaine de partenaires agricoles et représentants des secteurs agroalimentaires et forêt-bois pour promouvoir le GPI en région Provence-Alpes-Cote-d’azur.
Cette réunion, présidée par Thierry QUEFELLEC, secrétaire général pour les affaires régionales, et par Patrice de LAURENS, directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, à laquelle participaient le Conseil Régional et les opérateurs financiers du GPI, a également permis d’être à l’écoute des initiatives régionales en cours et des besoins exprimés par les professionnels : le soutien à la création et la structuration de la filière amandes, la promotion des vergers « pommes des Alpes », le soutien à la filière viande locale par la construction d’un nouvel abattoir à Gap, l’adaptation à la sécheresse par l’irrigation à partir du Rhône, la création d’une baguette tradition « 100 % made in Région Sud », la dynamique innovante des producteurs de cerises, le développement d’une filière bio de plantes médicinales...
Le volet agricole du GPI :
Trois grands axes structurants ont été définis pour répondre à la fois aux besoins d’investissements des acteurs économiques de l’amont et de l’aval des filières et pour soutenir les dynamiques d’innovation associant les acteurs dans les filières et les territoires :

  • transformation de l’amont agricole et forestier,
  • amélioration de la compétitivité de l’aval agricole et forestier,
  • innovation et structuration des filières.

Ce dispositif est ouvert aux acteurs des secteurs agricole, forestier et agro-alimentaire au fur et à mesure de la mise en œuvre des 19 mesures contenues dans le GPI.
Pour en savoir plus sur le GPI :