Contenu

Raisin de table

Une bonne fin de campagne

(mise à jour au 1er décembre 2017)

En novembre, les volumes diminuent logiquement au fil du mois. En Muscat, les cours se raffermissent lentement mais régulièrement en particulier en catégorie extra. Les ventes de Lavallée sont plus lentes et les cours augmentent peu. Les cours sont supérieurs à l’an passé de 15 % en Lavallée à 19 % en Muscat.
La fin de campagne est proche pour la grande majorité des négociants du sud-Est. Certains gardent cependant de la marchandise afin de servir leurs clients pour les fêtes de Noël.
En octobre, l’offre en raisin frais diminue nettement laissant la place au raisin de « longue conservation ». Les mises en avant permettent de sortir des quantités importantes que ce soit en Lavallée comme en Muscat (frais et frigo) sur de solides bases de prix (+20 % en Lavallée par rapport à 2016). Le marché est très bien orienté et les volumes en Lavallée « frigo » diminuent rapidement. Ce contexte très favorable perdure jusqu’en 3ème semaine du mois. Puis la tendance amorce un retournement avec un commerce qui tend à ralentir. En effet, l’arrêt des actions promotionnelles associé aux vacances scolaires freinent les sorties magasins.
Raisin Muscat 2017
Raisin Lavallée 2017

Bilan de campagne 2016

(mise à jour au 1er février 2017)

Une campagne qui joue les prolongations

La campagne 2016 du raisin démarre début août avec des volumes limités en raison d’une météorologie du printemps défavorable au mûrissement. La sécheresse qui sévit tout au long de l’été et le manque de maturité produisent des grappes à petites baies. L’offre progresse ensuite très rapidement et les producteurs démarrent la mise en longue conservation avec deux semaines d’avance, dès le début du mois de septembre. Les volumes mis en frigo sont très importants cette année (estimés en hausse de l’ordre de 30 %) et la campagne doit se prolonger jusqu’en janvier pour écouler les volumes stockés. En fin de campagne, les ventes sont compliquées vers les GMS, qui ont tendance à dé-référencer le produit en se basant sur les calendriers des années précédentes. En outre, les prix au détail étant élevés, les acheteurs se montrent très exigeants sur le produit. Les marchandises de belle qualité telles que « AOP du Ventoux » ou « sélection » se démarquent et se vendent aisément. A l’inverse, les négociants ont davantage de difficultés à vendre les raisins de « qualité moyenne » qui représentent la majorité de l’offre présente dans les frigos.
Les cours 2016 sont supérieurs à ceux de 2015, qui était déjà un très bon cru.


Rain Muscat
Raisin Lavallée

Pour voir le bilan national