Contenu

Réseaux DEPHY

Le réseau DEPHY FERME regroupe 3000 agriculteurs engagés volontairement dans la réduction de l’usage des produits phytosanitaires sur leur exploitation. Il constitue une action phare du plan Ecophyto, qui vise à réduire l’utilisation des pesticides de 50% à l’horizon 2025, tout en maintenant une agriculture économiquement performante.
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte 16 réseaux de fermes DEPHY : 5 en viticulture (dont 1 en en raisin de table), 5 en arboriculture (pommes, poires, pêches, olives), 3 en maraîchage 1 en horticulture et 2 en grandes cultures. Le réseau compte 184 exploitations dont 1/3 en agriculture biologique.

Adossé au réseau de ferme DEPHY, le réseau expérimental DEPHY EXPE compte 41 projets multi-sites au niveau national. La région PACA accueille 11 projets du réseau EXPE sur 18 sites régionaux, avec la participation des stations expérimentales régionales (APREL, GRAB, La Tapy, La Pugère, SCRADH, CREAT) et des sites de l’INRA d’Avignon et de Sophia Antipolis.

Les fiches d’identité des groupes DEPHY
Retrouvez la carte d’identité de chaque groupe de ferme : son projet de groupe, son objectif de réduction de l’usage des intrants phytosanitaires
 
Livrets de présentation des réseaux de fermes
Les actions mises en œuvre par les producteurs sont détaillés dans les livrets produits par trois réseaux de la région.
 
Fiches Trajectoires des réseaux DEPHY Ferme en PACA
Les « fiches trajectoire » permettent de capitaliser et de partager les démarches mises en œuvre par les agriculteurs du réseau.
 
Fiches SCEP des réseaux DEPHY Ferme en PACA
Les SCEP sont les systèmes de cultures économes en produits phytopharmaceutiques et performants économiquement, identifiés au sein des réseaux de fermes DEPHY.
 
Fiches des projets DEPHY EXPE en PACA
L’objectif du réseau DEPHY EXPE est de valider à une échelle transposable les pratiques innovantes et de les restituer aux filières.
 
Le réseau national des fermes DEPHY : des résultats encourageants
Les fermes du réseau DEPHY Ecophyto ont obtenu des résultats encourageants et doivent inciter à faire évoluer les pratiques de production pour diminuer le recours aux produits phytosanitaires.