Contenu

Salade 2018

Laitue : Cours élevés par manque d’offre

(mise à jour au 1er décembre 2018)

En novembre, la campagne de salade commence tardivement avec une conjoncture inédite. En 1er lieu, l’offre régionale est faible, conséquence à la fois d’une réduction sensible des surfaces de plein champ, et d’un recul du calendrier de plantations sous abris. Ensuite, la météo particulièrement pluvieuse d’octobre et novembre ralentit le développement et dégrade la qualité sanitaire des salades. Déjà faible, l’offre devient à peine suffisante : les coupes sont plus rapides que l’arrivée à maturation des plantations.
Les cours, déjà satisfaisants en début de mois, s’orientent rapidement à la hausse, conséquence du déficit d’offre. Les salades atteignent des niveaux de prix élevés, pour un grammage nettement en dessous des standards.
L’impact des mouvements sociaux sur l’acheminement des salades est globalement atténué par une faible pression de l’offre et des structures de vente nombreuses et dispersées.

Les cours moyens du mois de novembre de la batavia et de la lollo rossa sont respectivement supérieurs de 30 % et de 20 % à leur moyenne quinquennale.


En septembre
, la production de laitue d’été subit les conséquences des aléas météorologiques du printemps et de l’été. À ce stade, par rapport à la campagne 2017/18, la surface régionale est estimée stable et la production en baisse de 5 %.
En laitue d’hiver, suite aux températures élevées du mois de septembre, bon nombre d’exploitations ont décalé leurs plantations au mois d’octobre ou plus tard et envisagent de réduire le nombre de rotations.
La production s’oriente toujours davantage vers la 4ème gamme, notamment en laitue d’été.

Batavia blonde 2018-2019


Voir les bilans agricoles annuels de la région PACA
Voir les études et bilans sur les légumes en région PACA
Voir le dernier bilan de campagne national sur la salade d’hiver