Contenu

Santé animale

Colloque Rage en PACA : "La Rage, une maladie toujours d’actualité"
Dans le cadre de la campagne nationale contre la Rage, le 24 Mai 2016 s’est tenu le Colloque Régional PACA sur la Rage, à Aix en Provence.
 
Plan loup : concilier les activités d’élevage avec la présence de l’espèce
La prédation du loup s’accentue en région PACA, de même que dans d’autres régions. Face à cette situation, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a pour objectif de protéger les activités pastorales, tout en assurant la viabilité de cette espèce protégée. Vous trouverez les mesures mises en place par le plan national d’actions sur le loup et les activités d’élevage sur le lien : https://agriculture.gouv.fr/plan-lo... Pour vous informer sur l’évolution de la prédation et les actions engagées en (...)
 
Contre la peste porcine africaine, la vigilance est de rigueur
La peste porcine africaine (PPA) est une maladie très contagieuse, non transmissible à l’homme, qui menace les porcs et les sangliers. Elle peut se transmettre entre animaux de proche en proche ou à longue distance via notamment les animaux infectés introduits sur notre territoire, la viande et/ou des produits à base de viande de porcs ou de sangliers infectés, les véhicules, personnes, matériels contaminés. La France est indemne de cette maladie. Toutefois, sa survenue dans un élevage français (...)
 
Plan influenza aviaire
Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a mis en place un dispositif de prévention contre l’influenza aviaire. Retrouvez l’ensemble des mesures à l’intention des éleveurs de volailles sur le lien : http://agriculture.gouv.fr/les-mesu...
 
Limiter l’usage des antibiotiques vétérinaires : Le plan Ecoantibio 2 en 2019
Le plan Ecoantibio 2 engagé par le ministère de l’agriculture et de l’alimentation de 2017 à 2021 a pour objectif de poursuivre la mobilisation de tous sur le bon usage des antibiotiques vétérinaires, afin de lutter contre l’antibiorésistance. Les antibiotiques sont largement prescrits chez l’homme et chez l’animal, autant à titre curatif que préventif. Dans tous les cas, leur usage est susceptible d’entraîner l’émergence de résistances bactériennes par le biais de mécanismes qui se transmettent par (...)
 
Apiculture : protection contre "aethina tumida"
Le petit coléoptère des ruches "aethina tumida" est un parasite ravageur des colonies d’abeilles présent dans plusieurs pays répartis sur tous les continents. En Europe, il a été découvert en 2014 dans le sud de l’Italie. Sa multiplication peut entraîner un affaiblissement ou la mort de la colonie. Se nourrissant du couvain, du miel et du pain d’abeilles, il entraîne la fermentation du miel et détruit le cadre des ruches. L’introduction en France de ce danger sanitaire de première catégorie aurait de (...)
 
Renforcement des mesures de prévention contre la peste porcine africaine
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a demandé la création d’une "zone blanche de sangliers". Consultez l’article : https://agriculture.gouv.fr/peste-p...
 
La réglementation du transport des animaux
Cette réglementation prévue par la Commission Européenne est plus que jamais d’actualité en période de canicule. Pour prendre connaissance des mesures générales, ainsi que des mesures particulières pendant la canicule, consultez le site du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : https://agriculture.gouv.fr/transpo...
 
Une meilleure indemnisation des dommages causés par le loup
Dans le cadre du plan national d’actions « Loups et activités pastorales », présenté en février 2018, les dommages causés par le loup seront mieux couverts : Le nouveau dispositif comporte un barème unique pour tous les dégâts quel que soit le prédateur (loup, ours, lynx). Ce barème unique sera fixé sur le plus élevé des trois anciens dispositifs d’indemnisation. Toutes les pertes directes (animaux tués lors de l’attaque), les animaux disparus et les pertes indirectes consécutives à l’attaque (perte de poids (...)
 
Protection des troupeaux contre la prédation du loup : Réactivation des tirs de défense simple
Le plafond de loups pouvant être prélevés sur le territoire national en 2019, initialement fixé à 17 % de la population estimée à l’issue du suivi réalisé par l’ONCFS au cours de l’hiver 2018-2019 (527 loups), a été relevé à 19% par le préfet coordonnateur du plan national sur « le loup et les activités d’élevage ». 90 loups ont en effet été tués depuis le 1er janvier 2019. Afin de mieux assurer la protection des troupeaux s contre les attaques, 10 loups supplémentaires pourront être (...)
 
Limiter l’usage des antibiotiques vétérinaires en luttant contre l’antibiorésistance
Dans le cadre de la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation met en relief des exemples d’action concrète pour lutter contre l’antibiorésistance. Vous les trouverez sur le lien : https://agriculture.gouv.fr/semaine...
 
Apiculture : le sulfoxaflor et la flupyradifurone interdits
Le Gouvernement est déterminé à réduire l’impact de l’usage des produits phytopharmaceutiques sur les pollinisateurs et les écosystèmes. Il a publié un décret interdisant deux substances compte tenu de leurs modes d’actions identiques aux néonicotinoïdes : le sulfoxaflor et la flupyradifurone. Les néonicotinoïdes sont une famille de substances employées dans des produits insecticides. Ces substances agissent sur le système nerveux central des insectes, et leur toxicité sur les pollinisateurs a été mise en (...)
 
Utilisation de la télémédecine par les vétérinaires
Les vétérinaires peuvent réaliser des consultations à distance et recourir à des expertises via des outils numériques, selon un dispositif expérimental mis en place par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pendant 18 mois. Pour plus d’informations, cliquez sur le titre de l’article.
 
Risque d’influenza aviaire particulièrement élevé dans le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône
L’accélération de la dynamique d’infection par l’influenza aviaire en Europe accentue le risque d’introduction du virus en France via les couloirs de migration actuellement empruntés par les oiseaux sauvages. Face à cette situation, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de faire passer de « modéré » à « élevé » le niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire dans les départements traversés par les couloirs de migration et dans les zones à risque particulier (ZRP). En région (...)
 
Gare à la rage !
Informez vous sur la rage, surtout si vous partez en voyage à l’étranger.