Contenu

Santé des forêts

Le pôle inter-régional de la santé des forêts
Le pôle interrégional de la santé des forêts sud-est couvre les régions Corse, Occitanie et PACA. Disposant d’un réseau de 55 correspondants observateurs forestiers, il observe l’état sylvo-sanitaire, informe et conseille.
 
Réchauffement climatique : situation dans les forêts du pôle Sud Est
Sans évoquer le terme de crise sanitaire, la sécheresse de l’été 2020 sur l’Occitanie et le Sud PACA a engendré une souffrance notamment chez le hêtre et le chêne pubescent. Les dépérissements sont aussi très marqués sur les épicéas de Lozère, les sapinières des Alpes de basse altitude et les frênes de l’Ariège. L’article ci-après résulte des analyses réalisées suite aux signalements et aux observations des 54 Correspondants Observateur du (...)
 
Point météo été 2020
L’analyse saisonnière montre des déficits hydriques peu marqués pour l’été à part sur la zone méditerranéenne. C’est oublier que les mois de juillet et août ont été très secs après un mois de juin bien arrosé, le tout sous des températures bien au-dessus des normales. La conséquence est de nombreux signalements sécheresse, principalement sur les essences feuillues dans les stations les plus exposées le plus souvent suite aux fortes températures de la première quinzaine d’août.
 
Situation Processionnaire du Pin 2020
La situation de cet insecte, qui cause d’importants problèmes en santé humaine et animale, est très calme. Les indicateurs montrent une stabilité sur la quasi-totalité des placettes de suivi.
 
Carte nationale des premiers signalements de la chalarose du frêne
Le Département Santé des Forêts actualise périodiquement le suivi de la progression de la chalarose du frêne en France. La carte ci-dessous indique le premier signalement de Chalara fraxinea de 2010 à 2020.
 
Forte progression du front de chalarose en Occitanie

La chalarose du frêne a été détectée en France en 2008 : elle provoque une forte mortalité des feuilles et rameaux puis progressivement affaiblit les arbres.

Découverte dans la région de VEYNES (05) en 2015, elle se propage, en 2016, en Lozère et dans les Alpes de Haute Provence. En 2019, elle continue son avancée dans le Lot et l’Aveyron.

Cette année, elle se renforce au sud de la Lozère (limite Gard) et est arrivée dans les départements de l’Ariège, la Haute Garonne et les Hautes Pyrénées.

 
La Pyrale du buis en forêt : un ravageur exotique très important
Dans le sud-est, les attaques progressent dans les Alpes de Haute Provence mais semblent freinées sur la partie sud par l’effet de la chaleur dans les buxaies directement exposées au soleil. Le document joint détaille la situation à juin 2020 et le dispositif de suivi du DSF depuis 2017.
 
Des attaques de puceron lanigère dans les peupleraies de la Vallée de la Garonne
Le puceron lanigère du peuplier (Phloemyzus passerinii) occasionne régulièrement des dégâts significatifs dans les peupleraies de la Vallée de la Garonne et sur toute la France. Principalement sur les cultivars l-214, Triplo et Dorskamp, il nécessite parfois une décision rapide de traitement ou de coupe anticipée afin de limiter les pertes d’exploitation (voir information technique n° 99 de juin 2020 (...)
 
Point météo saison printanière 2020 du Pôle Sud Est
Un printemps : bien arrosé sur les Alpes, les Pyrénées (+ 200 % à Perpignan) et la Corse, plutôt sec à très sec sur le Massif Central (28 % sur l’Aigoual) et un large delta rhodanien (Montpellier, Orange et Saint Raphaël), avec des températures supérieures à la normale.
 
Progression de la Pyrale du buis au 31.12.2019
Avancée de la pyrale du buis moins importante qu’en 2018. Au niveau national, les plus fortes progressions sont dans le pôle Sud Est. Certaines zones résistent (Ventoux) et d’autres reverdissent (Bourgogne et Lot). Sur les placettes, dégradation et mortalité continuent, particulièrement sur les arbres les plus petits. La phase 3 du projet BIOPYR confirme le faible parasitisme (1,8%) et la faible prédation des chenilles mais dresse un portrait intéressant de l’entomofaune prédatrice de la (...)
 
Synthèse de l’actualité phytosanitaire pour l’année 2019
Au niveau abiotique, cette année est caractérisée par des fortes canicules estivales et une sécheresse marquée. Cette dernière a été très impactante au nord du Massif Central. Il faut aussi noter que le printemps sec sur l’ouest de la région Midi Pyrénées a eu de fortes répercussions sur les peuplements de chênes. Le gel tardif de mai a affecté les paysages montagnards (hêtraie) et a été responsable de l’échec de certaines plantations. Les conditions de ces dernières années ont réactivé des dépérissements sur les essences dans des conditions stationnelles marginales. La tempête Fabien a été le coup de vent majeur de la fin d’année 2019. Au niveau biotique, pour les feuillus, le principal problème a été le bombyx disparate qui a touché toutes les essences sur plusieurs dizaines de milliers d’hectares entre la Corse, le Var, la Haute Garonne, le Gers et le Lot. Sans conséquence cette année, la défoliation totale impacte les réserves de l’arbre et sa capacité à réagir aux stress. Sur les résineux, la processionnaire du pin a été peu présente sauf en Lozère, mais les scolytes ont profité de l’affaiblissement des sapins et des épicéas. A noter une forte pullulation de la tordeuse du cèdre dans le Luberon et le Ventoux. La chalarose du frêne poursuit sa progression dans le sud dans les Hautes Alpes et a été signalée pour la première fois dans le Lot et l’Aveyron. Elle reste sans conséquence pour les peuplements actuellement.
 
Bilans départementaux des Correspondants Observateurs - Année 2019
Les Correspondants Observateurs du pôle rédigent un bilan départemental détaillant l’actualité des différents évènements ayant affecté leurs forêts.
 
Situation de la pyrale du buis dans l’inter-région en octobre 2019
La pyrale du buis est un ravageur invasif apparu en France depuis 2008. Pendant les premières années, cet insecte s’est disséminé dans les parcs et jardins de l’ensemble de la France, certainement à partir de plusieurs points d’introduction. Les dégâts sont passés en forêt de façon significative au cours de l’année 2015, provoquant des défoliations spectaculaires sur des milliers d’hectares dans les Alpes du nord et la Drôme. Sur une large région sud, la progression est très rapide en sous étage et dans (...)
 
Bilans sylvo-sanitaires de l’année 2018
Après une année de sécheresse exceptionnelle en 2017, 2018 a été très arrosée sur l’ensemble de l’inter-région (à l’exception de l’extrême ouest). Les peuplements forestiers ont principalement exprimé les suites du stress de l"année 2017 : maladies foliaires, attaques de scolytes. Les bulletins départementaux établis par les correspondants de la santé des forêts permettent d’avoir une approche détaillée des évènements ayants affectés les forêts.
 
Informations techniques du départemement santé des forêts
Le département santé des forêts et le pôle Sud-Est publient des informations à destination des gestionnaires pour les aider à identifier un problème mais aussi à prendre les mesure de gestion nécessaires pour limiter ses conséquences.