Contenu

Truffe noire de Provence

Bilan de la campagne 2017-2018 de la truffe d’hiver : la production la plus basse depuis 20 ans dans le Sud-Est

(mise à jour : 1er juillet 2018)

Cette campagne 2017-2018 de la truffe d’hiver est marquée par une offre très inférieure à la demande sur pratiquement toute la saison. Cette campagne se révèle particulièrement préoccupante en termes de quantité pour le Sud-Est, conséquence de la sécheresse très importante de l’été 2017. La chute de production n’est pas compensée par les autres bassins, malgré la relative hausse de production du Sud-Ouest de la France. La production française est par conséquent également très basse.

La production française la plus basse de ces dix dernières années
Avec une production estimée à 5 540 kg pour l’ensemble des marchés, l’offre de cette campagne est la plus basse de ces dix dernières années. A titre de comparaison la campagne précédente, considérée elle aussi comme défavorable, totalisait 7 370 kg.
Cette chute de production est la conséquence d’une sécheresse estivale très marquée et persistante : les truffières irriguées ont été affectées de manière significative, et les truffières sauvages privées de toute récolte.

Le Sud-Ouest devant le Sud-Est
Pour la première fois depuis très longtemps, les marchés du Sud-Ouest ont largement dépassé les marchés du Sud-Est en quantité ; soit respectivement 3 230 kg pour le Sud-Ouest contre 2 310 kg pour le Sud-Est qui connaît son plus petit tonnage des vingt dernières années.

Faible concurrence espagnole
La pression de l’offre espagnole est restée contenue toute la saison, sans doute elle aussi handicapée par les conditions climatiques de sécheresse estivale sur les régions de production.

Une fin de campagne précoce
La campagne se termine de façon très précoce dans le Sud-Est puisque les derniers marchés ont lieu fin février, semaine 10. Dans le Sud-Ouest, la campagne se prolonge jusqu’en semaine 13.