Contenu

Truffe - saison 2019-2020

Truffe : dernier mois de campagne défavorable
(mise à jour au 1er mars 2020)

En février, la récolte de truffes est historiquement basse. Sur le marché de Carpentras, les quantités diminuent progressivement jusqu’à la fin du mois pour atteindre un cumul mensuel de 60 kg seulement, soit 3 à 4 fois moins que le volume moyen des cinq dernières années.
L’été particulièrement chaud, marqué par la sécheresse et des périodes de canicule répétées et prolongées a considérablement réduit la production de truffes. De nombreuses « truffettes » formées en juin ont séché durant l’été, dans le sol chaud et sec. Au cours des dix dernières années, seul le mois de février 2018 a connu des quantités aussi faibles ou inférieures.
Malgré l’offre historiquement basse, le cours moyen de février 2020 est tout juste égal à la moyenne quinquennale. La majorité des truffes s’échangent sur une base inférieure à 600 €/kg. Les prix s’ajustent à la baisse sous la pression des autres places européennes. En effet, d’importantes quantités sont désormais produites en Espagne à la même période, concurrençant la production provençale. Dans la province espagnole de Teruel (Aragon), la production de truffes Tuber melanosporum en février peut atteindre 3 et 7 tonnes par semaine.

En janvier, la qualité de la truffe s’améliore tout le long du mois. Cependant, l’offre reste très inférieure à celle des années précédentes à la même période, en baisse de 65 % par rapport à la moyenne quinquennale. Les cours ne reflètent pas complètement la rareté du produit : le cours moyen est supérieur de 15 % à la moyenne quinquennale.
Ainsi, après les fêtes de fin d’année, le volume de truffes ne cesse de diminuer pour atteindre un plancher à la fin du mois avec seulement 16 kg présents sur le marché de Carpentras. En dehors de la deuxième semaine du mois de janvier, qui connaît un niveau de transactions particulièrement actif, la demande se distingue en ce début d’année par sa prudence et son attentisme.De nombreux lots restent invendus. Dans ce contexte de pénurie de l’offre et de faible engouement de la demande, la majorité des commandes font l’objet de transactions directes. En outre, la présence plus marquée qu’en décembre de produits espagnols maintient une pression sur les cours et explique en partie la réserve de certains acheteurs quant aux prix proposés sur le marché de Carpentras.

Le mois de décembre, mois à fort enjeu pour ce produit, se caractérise par un faible volume récolté et toujours de maturité très variable. À ce stade, la récolte figure parmi les plus faibles de la décennie. Face au manque de produit, les producteurs professionnels favorisent en premier lieu les transactions directes auprès de leurs principaux acheteurs habituels.
Le prix moyen du mois de décembre atteint 735 €/kg sur le marché de Carpentras, supérieur de près de 25 % à sa moyenne quinquennale. Outre le faible volume disponible, la présence très limitée de la truffe espagnole, concurrente dans le commerce, participe au maintien du niveau élevé des cours.

En novembre, le premier marché de Carpentras a lieu le vendredi 15, en présence d’une quinzaine de vendeurs et de nombreux acheteurs. Avec 50 kg, la qualité des truffes est hétérogène. Cette qualité variable avec une dominante de lots moins matures va durer jusqu’à la fin du mois et se traduit par une fourchette de prix très large. Les transactions s’échelonnent de 200 €/kg pour les plus basses, jusqu’à 600 €/kg pour les meilleurs lots.
Les volumes présents sont également faibles à chaque marché. La forte pluviométrie de novembre sature les sols en eau et freine le cavage (récolte des truffes). L’offre du Sud-Est en ce début de campagne est en nette diminution par rapport à la campagne précédente et se rapproche de celle de novembre 2017, année particulièrement difficile pour la truffe.
Le prix moyen de la truffe, pour ce mois de novembre, est supérieur de 6% à la moyenne quinquennale, alors que les volumes échangés restent faibles

Truffe 2019-2020


Voir les bilans agricoles annuels de la région PACA
Voir le dernier bilan de campagne national sur la truffe