Contenu

Viticulture 2019

Bilan 2019 : une production régionale réduite par la sécheresse estivale

(mise à jour au 1er avril 2020)

Sur l’ensemble de la région PACA, la production de vins est estimée à 3,83 Mhl, en baisse de près de 1% par rapport à l’an passé et en retrait de près de 7 % par rapport à la moyenne quinquennale. Ce millésime est marqué par des jus très concentrés, suite au stress hydrique subi au cours de l’été, et une maturité physiologique des baies très hétérogène.

Dans les Bouches-du-Rhône, la majorité des vendanges se sont terminées début octobre, avec des écarts cependant en raison de la maturité physiologique des baies très hétérogène selon les secteurs. La récolte s’est déroulée dans de bonnes conditions. La faible pluviométrie et les températures très élevées de l’été ont asséché les grains et se traduisent par des jus très concentrés.
La production est estimée à près de 590 milliers d’hectolitres, en baisse de 13 % par rapport à celle de 2018 et en retrait de 5,5 % par rapport à la moyenne quinquennale.

Dans le Var, la production est estimée à plus de 1,27 million d’hectolitres, en baisse de 0,2 % par rapport à celle de 2018. Néanmoins, cette production est inférieure de près 9% à la moyenne quinquennale. La faible pluviométrie et la sécheresse ont, là aussi, asséché les grains et concentré les jus.

Dans le Vaucluse, la sécheresse estivale et la canicule freinent le grossissement des baies. La production globale du département est estimée à 1,92 million d’hectolitres, en hausse de 3,5 % par rapport à la récolte 2018. Toutefois, ces volumes sont inférieurs d’environ 6 % à la moyenne quinquennale.





Voir les bilans agricoles annuels de la région PACA
Voir les études et bilans sur la viticulture en région PACA