Feuille de route diminution du cuivre

publié le 14 décembre 2021

Le 27 novembre 2018, la Commission européenne a renouvelé l’approbation du cuivre en tant que substance phytopharmaceutique pour une durée de 7 ans, assortie d’une limitation des quantités utilisables qui ne devront pas dépasser une moyenne de 4 kg par hectare et par an.
L’expertise scientifique collective de l’Inra « Peut-on se passer de cuivre en agriculture biologique ? », publiée en janvier 2018, dresse un panorama complet et scientifiquement fondé des usages, des alternatives disponibles, de leurs limites actuelles et des situations critiques du point de vue de son utilisation.
Les orientation de la feuille de route pour la diminution de l’utilisation du cuivre en agriculture ont été présentées à l’occasion du Comité d’Orientation Stratégique (COS) du plan Écophyto, le 10 avril 2019.

Le centre de ressource Cuivre

Le centre de ressources Cuivre vous propose un état des lieux des leviers disponibles à l’heure actuelle visant une réduction de l’emploi du cuivre en viticulture.

 
Les alternatives au cuivre en PACA : réunion du GRAP du 18 novembre 2021

Quelle est la situation en Provence Alpes Côte d’Azur ?
Le groupe Régional Action Phyto (GRAP) réuni le 18 novembre 2021 a fait le point.

 
Feuille de route de diminution de l’utilisation du cuivre en agriculture

L’État souhaite encourager et susciter la mobilisation de tous les acteurs des filières agricoles concernées pour réduire les usages de cuivre. L’ensemble des dispositifs et mesures existants ou en cours de développement dans le cadre du plan Ecophyto II+ pourront être mobilisés à cet effet.

 
Peut on se passer du cuivre en agriculture biologique

L’expertise collective de l’INRA a été publiée en janvier 2018.